Quel est l’intérêt de créer une SCI ?

De nombreux investisseurs créent des SCI dans le but de bénéficier des avantages fiscaux, mais aussi pour une facile transmission et la protection du patrimoine. Ici, il sera question de vous présenter quelques avantages de souscrire ou de créer un SCI.

Protéger son patrimoine personnel

L’un des intérêts de créer un SCI est de pouvoir protéger ses biens en tant qu’associé. Lorsque vous créez un SCI et l’envoyer au Registre du Commerce et de la Société (RCS), ceci permet de séparer le patrimoine de la société de celui de l’actionnaire. Ce qui fait qu’en cas de dette, les responsabilités de l’associé seront limitées. Les responsabilités de l’associé ne seront engagées qu’en fonction de sa participation au capital social. Dans tous les cas, le SCI reste détentrice des biens dans le cadre de ces activités.

Pouvoir investir dans l’immobilier à plusieurs

L’autre avantage de créer un SCI est la possibilité pour plusieurs investisseurs de se mettre ensemble dans le but de lancer une activité immobilière. Vous pourrez acheter, vendre ou louer des biens immobiliers dans le but de les exploiter. De plus, le fait que vous investissez à plusieurs fera que vous aurez un capital considérable pour pouvoir investir dans des projets collectifs. Il a été également prouvé que le fait de se mettre ensemble augmente vos chances d’avoir accès aux financements. Le fait d’investir à plusieurs réduits les participations de chacun. Cependant, il faut garder à l’esprit que la SCI n’a pas pour vocation l’achat et la vente directe de biens immobiliers. Si vous voulez  en savoir plus sur compte-pro.com pour créer un SCI, le mieux est de se rendre directement sur le site.

Profiter des avantages fiscaux

D’un point de vue fiscal, la SCI est normalement soumise au régime de l’impôt sur le revenu. À ce titre, il n’est pas obligatoire de déclarer en son propre nom. En effet, les associés sont redevables de l’impôt en cas de distribution de dividendes sous forme de bénéfices. En cas de déficit, pour les personnes physiques, un prélèvement annuel pouvant aller jusqu’à 10 700 euros sur leurs revenus. De ce fait, tous les associés de la SCI peuvent opter pour le régime de l’impôt sur les sociétés (IS). La SCI étant imposée à 15 %, un calcul du bénéfice réalisé doit être effectué. Quant aux associés, ils ne sont imposés que si la SCI distribue le dividende. Le principal avantage de l’IS est qu’il permet de déduire toutes les dépenses engagées. En outre, il existe la possibilité d’une dévaluation des actifs. En revanche, au moment du transfert, la fiscalité peut être moins favorable.